On se pose des questions parfois bien surprenantes. L’encre, sa naissance et tout le reste en est une. Je vais essayer d’y répondre.

Ce que je lis me rapporte à la Chine. Ce seraient les Chinois qui auraient inventé l’encre. Ce qui est plausible je pense. Une première source propose que l’encre de Chine a été utilisé dès 2500 ou 3000 av JC. Sa fabrication « industrielle » remonterait à 1500 av JC.

Le secret de la fabrication fut bien gardé, mais on nous indique que l’encre était un mélange de pigment à base de noir de fumée obtenue de façon particulière: de la gélatine, du camphre dilué dans l’alcool, du sucre et … Allez savoir.

Une autre source nous confirme que c’est bien les Chinois qui ont inventé l’encre et c’est un philosophe du nom de Tien-Lcheu (2697 avant J.-C.)qui l’a créée. On nous précise que la gélatine est constituée de peau d’âne et de musc.

L’encre inventée par Tien-Lcheu devient commune et d’autres cultures ont mis au point des encres de différentes couleurs en utilisant des colorants naturels à partir de baies, de plantes et de minéraux disponibles dans leurs domaines.

Les différentes couleurs furent créées pour indiquer des significations différentes. Dans l’Égypte ancienne, l’encre rouge a été utilisé pour les titres des gens et afin d’écrire les noms des dieux.

Les égyptiens bien sûr se sont aussi servi d’encre. La préparation était à base de suie, d’eau et de gomme arabique. L’encre rouge pour écrire les titres et en-têtes était obtenue par  un mélange de poudre de cinabre, de sulfure de mercure, ou d’oxyde de plomb.

Avec l’invention de l’encre le papier fût développé et amélioré. Les Hébreux, Grecs et Romains utiliseront bientôt du papier fabriqué à partir de la plante de papyrus, ainsi que des parchemins faits de peaux d’animaux. Le plus ancien papyrus découvert est égyptien: « Prisse Papyrus », l’un des plus anciens manuscrits connus du monde (environ -1900).

Une encre fait son apparition à base de sulfate de fer ou de cuivre, de tannin de noix de galle , parfois de la lie de vin ou de l’écorce d’arbre.

Le mélange est bleu-noir , mais au fil du temps passe et devient brun terne. Elle est énormément utilisé au moyen-âge pour sa fluidité ce qui permet l’usage de plumes d’oiseaux.

Un défaut cependant: sa corrosivité pour le papier. Afin de limiter cet inconvénient, il faut une macération du tanin pendant 3 mois puis, après mélangé au fer, une maturation d’au moins 2 mois, un an garantissant son apogée.

Cette encre du nom de Encre métallo-gallique fût la plus utilisée en Europe entre les XIIe et XIXe siècles.

Il existe aussi l’encre de Chine en bâton que l’on frotte contre une pierre à encre en ajoutant un peu d’eau. Elle fût créée vers l’an 300.

L’encre se présente sous différent conditionnement de nos jours: en cartouches, flacons, bouteille ou bidons pour les supports papier et tissus. Elle est utilisée pour l’écriture, le dessin, l’impression ou la décoration.

  •  Encre pour l’écriture : ce sont des substances liquides résultant de la mise en solution de colorants d’origine organique, végétale, minérale ou chimique, dans un solvant.
  • L’encre invisible ou encre sympathique est une substance ne devenant visible que par une action ultérieure sur le support d’écriture (chauffage ou vaporisation d’un produit chimique).
  • Encres pour le dessin :
  • L’encre de noix de galle
  • L’encre de Chine
  • Le bistre (un pigment brun issu du traitement de la suie. )
  • Les encres de couleur.
  • Pour la calligraphie et la peinture en Chine, L’encre en bâton.
  • Encre pour imprimerie .
Vous avez 4 encres différentes.Les encres utilisées sont des mélanges pouvant contenir jusqu’à 20 constituant différents.Leur formule contient toujours les éléments suivants : La matière colorante représente entre 5 et 25% du produit final. Généralement ce sont des pigments très fins en suspension dans le « véhicule », même si on peut également utiliser des colorants qui ont un meilleur rendu de couleur (ou gamut).
Un mélange de polymères, de diluants et/ou de solvants (résines dures, huiles végétales ou distillats pétroliers) sert à transporter les pigments sur le support papier et à les fixer. Le nom de ce mélange: le véhicule qui est 70% environ de l’encre.
Le mode de séchage et les principales caractéristiques du film d’encre (résistance, adhésion) seront différents suivant le type de véhicule utilisé.
Pour finir les additifs qui représentent environ 10% du produit final. Ils permettent d’optimiser les caractéristiques de l’encre pendant et après l’impression (résistance, amélioration du brillant).
Leurs noms : Les cires (animales, végétales, minérales ou synthétiques), des sels de métaux (cobalt et manganèse) et des composés anti-maculants (particules de silice ou d’amidon).Vous avez donc :
  • L’encre pour impression offset
  • Les encres à solvants
  • Les encres pour procédé jet d’encre
  • Les encres à l’eau

9 réponses à Tout savoir sur l’encre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>