Commentaires récents

 

Chevalier vous dites chevalier, mais d’où sorte les chevaliers ? Et pourquoi chevalier ? Les chevaliers ont surtout eu leur renommer dans le XIIe et XIIIe siècle. Cela était un véritable standing avec ses valeurs, ses codes et son mode de vie. Au bas-Moyen Âge, les adoubements se firent moins important et parallèlement, la cavalerie perdit sa priorité sur les champs de bataille. Les armements plus modernes pour l’époque ont pris le dessus sur les chevaliers lourdement vêtus de leur armures ainsi que de leurs montures. Les batailles de Courtrai et de Crécy furent à cet égard éloquentes.

Simultanément, le titre de chevalier s’embourgeoisait, étant acquis, moyennant finances, par les bourgeois enrichis des villes devenues florissantes et ne devenait plus guère qu’un terme honorifique. Cependant, à la même époque apparaissaient les ordres de chevalerie au rôle essentiellement politique.

Allons chercher les origines et l’histoire de la chevalerie, aux alentours de l’an Mille des termes latin sont donnés aux différents groupes d’hommes suivants leur fonction , leur métier, leur croyance comme les religieux qui prient (oratores), les paysans qui travaillent (laboratores), les hommes d’arme (bellatores) tout comme miles qui veut dire guerrier. Donc ce combattant se démarque par le fait qu’il soit guerrier. Ce n’est que vers le début du XIIe siècle que l’on nomma plus précisant l’homme d’arme à cheval par le terme eques signifiant cavalier. À l’époque la structure de base du système féodal est la seigneurie. Ce système à pour centre le château fort et doit représenter et maintenir l’ordre et la justice. Le seigneur du château doit s’entourer de chevaliers pour maintenir l’ordre et la justice sur son domaine, protéger ses gens et les passants, les chevaliers se partagent les bénéfiques du domaine avec le seigneur. Au début du XIe siècle le mot miles devient le synonyme de vassus (ou vassalus). Le chevalier devient le vassal du châtelain, donc son serviteur armé, il protégera le domaine et participera au maintien du système féodal et respecter les coutumes pour cela.

Les premiers chevaliers connus dans le sud de la France, sont aux nombres de sept, ils défendaient les terres de la famille seigneuriale du château Papia en 1029. La chevalerie connait un essor au XIe siècle les châtelains et les milites vont prendre de l’ampleur et vont affaiblir le pouvoir royal. Oui les deux entités vont devenir puissantes et autonomes.

La chevalerie va devenir un idéal à suivre, une façon de vivre avec ses propres valeurs et normes, un groupe social à part. La chevalerie est vraiment à part, car elle ne fait pas partie des nobles, n’a pas de fortune, n’a pas de domaine, pas de titre, pas de droit de ban d’un sire. Ne peut convoquer des vassaux ou convoquer l’Ost. Mais les chevaliers peuvent porter les armes, l’épée et la lance qui sont très coûteuses et puis se battre à cheval est honorifique, puisqu’à l’époque un cheval coûtait très cher, donc signe de richesse.

Devenir chevalier est un bon moyen pour connaître une ascension sociale, cela n’est pas automatique tout de même, un titre de chevalier pouvait se perdre si le chevalier ne pouvait plus assumer sa fonction militaire. Il pouvait aussi être gravement blessé, ne pas guérir et donc ne plus combattre, il perdait statut et était oublié de la société.

Au cours du Moyen Âge les chevaliers vont connaitre encore un essor et devenir un véritable ordre social à part. Dans les tournois, les chevaliers s’affronte pour le prestige et même voir espérer épouser une jeune fille d’un seigneur et ainsi connaitre une ascension sociale. Ainsi c’est opéré une fusion entre la chevalerie et la noblesse au point que nous ne pouvions plus faire de différence. Ce fut un long et lent processus qui a abouti à une véritable réunion, une assimilation des deux groupes sociaux aux XIVe et XVe siècles. Les chevaliers vont aussi apprendre la poésie et la courtoisie cela est un processus qui se produira pendant la renaissance du XIIIe siècle et rendre les chevaliers plus charitable envers les prochains.

Côté militaire la chevalerie va dominer progressivement sur les champs de bataille les ennemis cela au milieu du XIe siècle et surtout en France. Les chevaliers deviennent l’élite de l’armée, ils sont indispensables sur les champs de bataille, comme celle de la bataille de Bouvines qui se déroula le 27 juillet 1214 où l’action de la chevalerie décida en grande partie de la victoire française.

Vous connaissez sans doute les croisades et donc les chevaliers du Christ, l’église soutenait les chevaliers qui combattaient pour l’église et reniait ceux qui le faisaient pour l’argent. Les Croisades ont donc trouvé une place importante dans la réconciliation en entre Église et chevalerie. Il était désormais, possible au début du XIIe siècle, notamment lors de la première croisade prêchée par Urbain II en 1095 d’être chevalier et de combattre pour Dieu. Les Templiers vont se battre pour l’Église et donc tuer ne sera pas un pêcher et le font pour le Christ. Nous pouvons conclure qu’au Moyen Âge que l’Église qui était farouchement opposé contre la chevalerie par le fait pour elle les chevaliers tuaient pour subvenir à leur besoin par le vol, le pillage également fait volte face en valorisant la chevalerie qui combattait pour elle au fil des siècles.

De nombreux écrivains et poètes au cours du XIIIe siècle vont glorifier la chevalerie et faire des chevaliers des hommes d’honneur. L’Église profitera des chansons de gestes qui deviennent populaires pour glorifier les croisades cela aux XIIe et XIIIe siècles. Les Chevaliers inspirent également à se marier avec une riche héritière pour avoir l’accès à des terres et devenir noble.

Le chevalier devient un professionnel de la guerre, il est propriétaire d’armes offensives et défensives. Il doit donc gagner de l’argent cela par les tournois et les joutes. Mais il est aussi le vassal de son seigneur et vit au château.

Nous pouvons encore discuter sur ce sujet, mais arrêtons nous ici et j’essaierai de revenir sur les chevaliers un jour, à moins que vous ayez envie de prendre la parole, ce qui serait le bienvenue, n’hésitez pas !

Je vous laisse le lien de mon support de recherche.

dehttp://fr.wikipedia.org/wiki/Chevalerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *