Commentaires récents

 

Je vous propose de découvrir Napoléon Ier à travers ses amours.

C’est un homme aux mille facettes et je pense que de commencer par ses histoires amoureuses pourrait intéresser plus d’une femme, et nous pourrions donc dériver sur sa vie politique plus tard par le biais d’autres articles.

Je suis conscient que Napoléon est un sujet controversé, mais il est fort intéressant comme personnage. Je vous résume en très peu de mot l’homme et nous allons ensuite nous concentrer sur les femmes qui ont traversé sa vie.

Napoléon Ier, né le 15 août 1769 à  Ajaccio en Corse, dans le royaume de France est le quatrième enfant de Carlo Maria Buonaparte, avocat au Conseil supérieur de l’île, et de Maria Letizia Ramolino.

Il est nommé, Napoleone (ou Nabulione selon la graphie corse), en l’honneur d’un oncle mort à Corte en 1767. C’est sous le nom de Napoléon Bonaparte, qu’il fut général des armées de la Révolution, commandant en chef des armées d’Italie et d’Orient.

C’est par le coup d’État du 18 brumaire qu’il parvient au pouvoir en 1799. IL devient Premier consul jusqu’au 2 août 1802 et consul à vie jusqu’au 18 mai 1804, jour où il est proclamé empereur par un sénatus-consulte suivi d’un plébiscite. Pour finir sacré empereur dans la cathédrale Notre-Dame de Paris le 2 décembre 1804 par le pape Pie VII. Il décède le 5 mai 1821 sur l’île Sainte-Hélène, dépendant du Royaume-Uni.

Napoléon se marie deux fois. Sa première épouse est son grand amour pour beaucoup. Mais avant de rencontrer Joséphine de Beauharnais, il était fiancé à une jeune fille du nom de Désirée Clary (née le 8 novembre 1777 à Marseille, morte le 17 décembre 1860 à Stockholm) qui fut courtisé par le frère de Napoléon, Joseph Bonaparte, (né le 7 janvier 1768 à Corte,décédé le 28 juillet 1844 à Florence).

Avant que celui-ci décide d’épouser sa soeur Julie Clary, finalement Désirée n’épousa point un Bonaparte et finira par prendre pour époux le roi Charles XIV Jean de Suède. Joséphine de Beauharnais (née le 23 juin 1763 et décédée le 29 mai 1814) est donc la première épouse de Napoléon Ier.

Joséphine est veuve d’Alexandre de Beauharnais dont elle aura deux enfants Eugène-Rose (1781-1824) et Hortense Eugénie Cécile (1783-1837) . la jeune femme rencontre Napoléon par le biais de son amant Paul François Jean Nicolas vicomte de Barras dont elle est folle amoureuse. Barras voulant s’en débarrasser, espère qu’elle épousera le jeune officier Bonaparte.

Joséphine accepte ce mariage sentant que son époux pourrait avoir une place dans les hautes sphères du pouvoir. Napoléon tombe fou amoureux, il devient jaloux et possessif et pour ne pas nommer sa femme par un des prénoms que ses amants utilisent il décide de l’appeler Joséphine un dérivé de son deuxième prénom Josèphe.

 Joséphine épouse civilement Napoléon Bonaparte le 8 mars 1796 à Paris. L’entente entre Joséphine et la famille de son époux ne sera point agréable et la vie du couple sera orageuse suite aux infidélités de Joséphine (surtout avec le capitaine de hussards Hippolyte Charles). Suite à la campagne d’Italie où Napoléon se retrouvera seul sans son épouse qui n’aura pas voulut le suivre, la situation s’inversera et Napoléon ne se généra pas pour prendre des maîtresses dans l’entourage de son épouse. Joséphine ne pourra pas l’ignorer et subira la présence de ses rivales.

 

Joséphine ne pouvant pas avoir d’enfant, mariera sa fille Hortense au frère de Napoléon, Louis Bonaparte. Ils auront un premier fils, mais Louis refusera que son frère l’adopte. Le 2 décembre 1804 – sacré empereur en présence du pape Pie VII à Notre-Dame de Paris, Napoléon Ier posera lui-même la couronne impériale sur sa tête puis celle de son épouse Joséphine et la proclamera impératrice. Le couple se sera marié discrètement le 30 octobre 1804.

 

Napoléon pensera être stérile puisque son épouse a deux enfants. Mais Eléonore Denuelle de la Plaignemais, une dame de compagnie de Joséphine, lui donnera un fils le conte Léon, ainsi que sa maîtresse polonaise la comtesse Marie Walewska qui lui donnera un autre garçon: Alexandre-Florian-Joseph Colonna Walewski, né le 4 mai 1810.

 

Note du prof :   Marie Walewska, qui a quand même eu une certaine influence sur la politique de Napoléon: c’est grâce à elle et au fait que Napoléon ait été très sensible à ses charmes^^, que Napoléon a pris des décisions qui ont mené à redonner un statu à la Pologne. Et Napoléon leur a en quelques sortes redonné un pays (mais je ne sais plus exactement en faisant quoi… Je crois qu’il a fichu dehors les Russes ou un truc dans le style). Et grâce à ça que l’hymne national polonais parle de Napoléon en lui rendant hommage

Comme son frère refusera qu’il adopte ses fils, Napoléon décidera de répudier Joséphine. Le divorce sera signé le 15 décembre et prononcé par un sénatus-consulte le 16 décembre 1809. Le mariage religieux fut annulé début 1810 par l’Officialité de Paris. Joséphine sera dépensière, toujours endettée et coquette.
Elle possédera des centaines de robes. Même après son divorce elle continuera à bénéficier des largesses de Napoléon. Il lui donna plus de trente millions en dix ans. Elle fut en quasi faillite cinq ou six fois et Napoléon, chaque fois, contribua en grognant à renflouer ses comptes.

 

1810 est l’année où l’empereur des Français et roi d’Italie Napoléon Ier épouse Marie-Louise d’Autriche fille ainée de l’Empereur François 1er d’Autriche qui avait à nouveau été vaincu par Napoléon en 1809 quand celui-ci avait envahit l’Autriche et occupé Vienne.

Marie-Louise acceptera ce mariage qui fut négocié avec empressement par le prince de Schwarzenberg. Le mariage aura lieu le 11 mars 1810 à Vienne. Les époux ne s’étaient pas encore vus et ce mariage se déroula par procuration. Marie-Louise n’est pas très à l’aise de rejoindre son époux, devenir l’impératrice des Français, ce peuple qui a décapité sa grande-tante Marie-Antoinette.

Mais elle n’a pas le choix et donc c’est le 27 mars que la rencontre aura lieu. Napoléon est tellement pressé qu’il consommera le mariage le soir même avant la cérémonie officielle à Paris. Il confiera le lendemain à son aide de camp Savary:   « Mon cher, épousez une Allemande, ce sont les meilleures femmes du monde, douces, bonnes, naïves et fraîches comme des roses ! »

Le 1er avril 1810, l’union civile est célébrée dans la Grande Galerie du château de Saint-Cloud en présence de la Cour et de la famille impériale.

Marie-Louise a renoncé à ses droits sur la succession impériale autrichienne. Napoléon tombe rapidement amoureux de son épouse. Il faut dire que l’impératrice a été élevée pour servir son époux et ne pas s’interposer dans les décisions politiques. Le couple est heureux et la jeune femme tutoie Napoléon sans souci, lui donnant même de petits noms comme « Nana » ou « Popo ».

Marie-Louise aime la discrétion, préfère la couture, la broderie et la musique. Tout l’oppose à la première impératrice dont elle a très peur.Seulement 4 mois après leur première nuit la jeune femme tombe enceinte, l’accouchement ne se passe pas sans soucis et lorsque l’on demande à l’empereur s’il faut choisir l’enfant ou la mère, il répond de sauver la mère, comptant sur le fait qu’elle pourra toujours porter d’autres enfants.

L’enfant viendra au monde les pieds devant – au sens littéral du terme, et donc forceps de rigueur. Le bébé ne respirera que 7 longues minutes après être sorti du ventre de sa mère. Le peuple attend les coups de canon, 21 coups pour une fille et 101 pour un garçon, au bout du 22ième coups de canon le peuple comprend que c’est un garçon. La foule est en délire et fête la naissance du futur héritier: Napoléon François Charles Joseph Bonaparte, roi de Rome.

Puis les défaites de Napoléons vont être de plus en plus nombreuses. La jeune épouse se réfugiera auprès de son père et n’apparaîtra plus aux côtés de son époux. Napoléon lui conseillera de rester auprès de François Ier. Marie-Louise restera longtemps fidèle à l’amour de son époux espérant même le rejoindre dans son exil. Puis l’impératrice tombera amoureuse d’un autre homme Adam Albert de Neipperg et refusera finalement de rejoindre Napoléon.

Quand Napoléon s’échappe de l’île d’Elbe, Marie-Louise a peur de devoir retourner en France. Mais la défaite de son époux à la bataille de Waterloo le 15 août 1815 et son exil sur l’île Saint-Hélène lui permettent de rester auprès de son amant.

Napoléon décédera le 5 mai 1821. Marie-Louise épousera le Comte de Neipperg 4 mois après et elle aura deux fils. Puis en 1834, de nouveau veuve, elle se remarie avec le Comte de Bombelle. Le duc de Reichstadt (titre donné par son grand-père maternel François I d’Autriche) au fils de Napoléon et de Marie-Louise décédera le 22 juillet 1832 de la tuberculose.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Louise_d%27Autrichehttp://fr.wikipedia.org/wiki/Jos%C3%A9phine_de_Beauharnais

http://histoirefr.over-blog.com/article-383349-6.html#anchorComment

http://fr.wikipedia.org/wiki/Napol%C3%A9on_Ier

7 réponses à Napoléon Bonaparte Ier et les femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>