Commentaires récents

 

 

Je ne pouvais pas quitter les Invalides sans visiter le Dôme, j’étais trop curieux d’observer le tombeau de Napoléon.

 

Puis le Dôme est un édifice incontournable dans l’horizon parisien.

 

Avant de vous laisser des photos je vous propose un peu d’histoire sur ce monument si imposant par sa beauté architecturale.

 

Saint Louis par Guillaume Ier Coustou (1677-1746)

Les décors intérieurs qui furent réalisé à cette époque sont en l’honneur de la gloire de Louis XIV, de la monarchie et de ses armées. Le Dôme se situe dans la chapelle royale qui fut construite entre 1677 et 1706 sous la direction de l’architecte Jules Hardouin-Mansart.

Sous la révolution le Dôme est nommé le Temple de Mars, sous la décision de Napoléon Bonaparte d’installer le tombeau de Turenne (1800) et un monument funéraire de Vauban (1807-1808). L’église du Dôme devient le panthéon militaire.

C’est en 1800 que Napoléon déplace la dépouille de Turenne un des plus célèbres maréchaux de France du Grand siècle, dans un tombeau monumental.

 

Il renouvelle l’action le 26 mai 1808, en transférant le coeur de Vauban dans un mausolée érigé vis-à-vis de celui de Turenne, oeuvre de Trepsat.


Maître-autelLouis Tullius Joachim Visconti (1791-1853)

 

En 1840 le roi Louis-Philippe décide de transférer le corps de l’Empereur Napoléon Ier décédé sur l’île Sainte-Hélène le 5 mai 1821. Sous le commandement du prince de Joinville, le cercueil est ramené en France à bord du navire la « Belle Poule ».

Entrée du tombeau de Napoléon : statues de la Force civile et de la Force militaire, sculptée par Duret.

En attendant que soit décidé par le roi Louis-Philippe (en 1442) un tombeau funéraire, les cendres de l’Empereur sont transférées aux Invalides le 15 décembre 1840, des funérailles nationales les accompagnent.

C’est l’architecte Visconti (1791-1853), qui fait réaliser sous le Dôme des transformations importantes en perçant une immense fosse pour accueillir le tombeau. Le corps de l’Empereur Napoléon Ier, y est déposé le 2 avril 1861.

Douze « Victoires » sculptées par Pradier, symbolisant les campagnes militaires de Napoléon entourent le tombeau.

Dans la galerie circulaire, une suite de 10 bas-reliefs sculptés par Simart, figurent les principales réalisations du règne : pacification de la nation, centralisation administrative, conseil d’Etat, Code civil, Concordat, Université impériale, cour des comptes, code du commerce, Grands travaux, Légion d’honneur.

Vous pouvez bien sûr me laisser des commentaires !

 

http://www.insecula.com/salle/MS02719.html

http://www.musee-armee.fr/collections/les-espaces-du-musee/dome-des-invalides-tombeau-de-napoleon-ier.html

5 réponses à Le Dôme des Invalides, l’église du Dôme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *