Commentaires récents

Une visite de la cathédrale Notre-Dame d’Amiens cela est tentant ? Je vous propose de survoler cet édifice.

Pour commencer nous savons que la cathédrale est gothique que sa construction est située sur un Site où plusieurs édifices se sont succédé. Le premier édifice date de la fin du IIle siècle.

Nous avons les traces de l’évêque Euloge qui assiste en 346 à un concile à Cologne. Il serait le premier évêque d’Amiens ainsi que l’existence d’une cathédrale intra-muros est confirmé au IXe siècle.

Plusieurs fois des incendies ont réduit en cendre les différents édifices en 850 suite à une invasion normande, puis en 1019 et 1107. Suite à ce dernier sinistre, nous savons qu’une nouvelle église  vit le jour style romane en 1152. Aucun document existe, nous ne savons rien sur cet édifice.

Deux événements sont à noter tout de même.

Le premier : Wallon de Sarton, chanoine de Picquigny rapporta de Constantinople à Amiens, le chef de saint Jean-Baptiste (la sainte relique du crâne de saint Jean-Baptiste) ce qui a provoqué des pèlerinages importants surtout de gens atteints du mal saint-Jean, c’est-à-dire d’épilepsie. La cathédrale devint très vite trop petite.

Le deuxième : le mariage de Philippe Auguste et d’Ingeburge de Danemark y est célébré le 14 aout 1193.

Un incendie se déclare en 1218. L’évêque Évrard de Fouilloy décide alors, de reconstruire une nouvelle cathédrale.

Plus vaste, son élévation intérieure à trois niveaux, mais surtout pour son programme sculpté extrêmement savant à la façade principale et au bras sud du transept. La cathédrale d’Amiens est l’une des plus grandes églises gothiques «classiques» du XIIIe siècle. Son mobilier aussi vaut le détour.

Les travaux débutèrent en 1220. 1269 est la date de la fin des travaux de gros oeuvre. Sur la pierre centrale du labyrinthe est porté une date 1288. La pierre originale est conservé au musée elle marque l’achèvement de la cathédrale.

Trois maîtres d’oeuvres ont participé au chantier : le premier Robert de Luzarches, Thomas de Cormont et pour finir son fils Renault de Cormont.

Deux édifices furent détruit pour agrandir la cathédrale : l’église Saint-Firmin-le-Confesseur pour laisser la place au bras nord du transept et l’Hôtel-Dieu pour laisser la tour nord de la façade principale prendre forme.

De 1290 à 1375 fût construit onze chapelles latérales de la nef.

Continuons la balade en observant la façade que l’on nomme façade harmonique. Cela consiste par trois portails, trois niveaux d’élévation et deux tours. Sans oublier sa rosace.

Les portails portent des noms (de gauche à droite) :

Portail de Saint Firmin.

Le portail Beau Dieu également nommé portail du sauveur ou encore Le portail du Jugement dernier.

Le portail de la Mère-Dieu ou de la Vierge.

Avant de préciser quelques détails sur les trois portails, parlons du programme théologique.

Le programme est sculptés entre 1230 et 1240. Les portails forment un ensemble d’une parfaite homogénéité.

Le portail de Saint Firmin : de chaque côté du portail se trouve six grandes statues :

Sur le piédroit de gauche est sculpté de gauche à droite: sainte Ulphe, un ange déroulant une banderole, saint Acheul (martyr), saint Ache (martyr lui aussi), un ange et saint Honoré, ancien évêque de la ville.

Sur le piédroit de droite se trouvent successivement les statues de saint Firmin le confesseur (Firmin II évêque de la ville), saint Domice, saint Fuscien (martyr), saint Warlus et saint Luxor21.

Vous trouverez également le calendrier picard ou zodiaque d’Amiens, représenter par une série de médaillons en forme de quatre-feuilles. Huit siècles d’âge sont sous nos yeux. Les signes du zodiaque ainsi que les travaux des champs sont fort bien sculptés. Les personnages portent des vêtements différents d’après les saisons.

Le portail du milieu du Jugement dernier, car le tympan au-dessus du grand portail est la représentation du jugement dernier, Selon la tradition chrétienne, lorsqu’à la fin des temps, les morts ressuscitent, ils sont jugés par le Christ.

Au centre du portail central, se trouve une statue du Christ sauveur le « Beau-Dieu d’Amiens« . C’est l’une des statues les plus remarquables de la cathédrale.

Sur les piédroits se trouvent les douze apôtres, grandes statues entourées de quatre prophètes principaux.

Donc à la gauche du Christ si nous regardons le portail vous trouvez : les prophètes Daniel et Ézéchiel, suivis de Simon ou Jude, Philippe, Mathieu, Thomas, Jacques le Mineur et Paul.

Et à droite toujours en regardant le portail : les apôtres, Pierre, André, Jacques le Majeur, Jean, Simon ou Jude, Barthélémy, puis les prophètes Isaïe et Jérémie.

Attention l’attribution de certaines statues ne sont pas sûre, car il manque leur attribut.

Le portail de la Mère-Dieu ou de la Vierge :

Ce portail est consacré à la Vierge, une magnifique statue de la Vierge est présente sur le trumeau. La vie de la Vierge est représentée tout autour de la statue.

Vous avez également la rosace au-dessus du portail central qui fût érigée au début du XVIe siècle, de style gothique flamboyant.

Vous avez également des trésors dans l’édifice :

La chaire à prêcher du sculpteur J.B. Dupuis en 1773.

Le grand buffet d’orgues datant de 1549.

Le gisant de l’évêque Évrard de Fouilloy.

Un retable de marbres du XVllle siècle en son centre la Vierge des douleurs.

Quelques chiffres :

  • Sa longueur est de 145 mètres.
  • Sa largeur de 70 mètres au transept.
  • Sa hauteur sous voûte est de 42,30 mètres.

Bien sûr d’autres trésors, mais à vous de les découvrir en allant visiter cette magnifique cathédrale.

Mes liens et livre utilisé pour mes recherches :

http://www.gralon.net/articles/art-et-culture/architecture/article-la-cathedrale-d-amiens—un-monument-grandiose-1479.htmhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Notre-Dame_d’Amienshttp://www.u-picardie.fr/Cathedrale/visite.html

La cathédrale Notre-Dame d’Amiens : Texte Xavier Bailly. Photographies : Éric Pouhier. Editions Ouest-France.

3 réponses à Cathédrale d’Amiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>