Commentaires récents

 

En Irlande au bord d’une rivière du nom de Shannon qui se situe au sud de la ville d’Athlone vos pouvez découvrir le site de Clonmacnoise (en irlandais Cluain Mhic Nóis, cela signifie la prairie des fils de Nós).

Clonmanoise est un monastère qui est aussi appelé les sept églises (seven churches) et fut érigé en l’an 548 par le fils d’un maître artisan, Saint Ciarán (né en 515 et décède vers 550 de la peste), celui-ci fut barde et berger.

Le diacre Justus sera son premier professeur qui le baptisa également. Le jeune homme poursuivra ses études, l’histoire « de la vache brune de Kieran (Ciarán) » raconte son arrivée à l’abbaye de Clonard qui est dirigée par saint Finien qui devint son professeur.

Kieran (Ciarán) quittera l’abbaye pour le monastère d’Inishmore situé dans les îles d’Aran, il eut comme conseiller saint Endée .

Il fera des séjours dans l’abbaye d’Iseal-Chiarain, sur l’île du Lough Ree avant de rejoindre le comté d’Offaly accompagné de huit autres frères et d’y construire le monastère de Clonmacnoise grâce à la donation d’un terrain par Diarmuid Mac Cerbhaill.

Diarmuid Mac Cerbhaill aide Kieran dans la construction de la première église qui sera en bois, le but de Diarmuid Mac Cerbhaill est de devenir premier roi chrétien d’Irlande, ce qui se produira en 545Kieran décèdera un an après la construction de l’église de la peste jaune.

Mais cela n’empêche nullement le monastère de s’agrandir, de devenir le site religieux le plus important d’Irlande, la route majeure reliant l’est à l’ouest de l’île d’Irlande au travers des tourbières traverse le Shannon fait que Clonmacnoise est très bien situé au carrefour de l’Irlande où l’épanouissement du culte et des études, est florissant, mais également celui du commerce, de l’artisanat et de l’influence politique.

Sur le site l’on découvre de nombreuses églises datant du 10 ième au 17 ième siècle, un château, une tour ronde, trois magnifique croix en pierre et bien sûr de nombreuses pierres tombales très anciennes.

Clonmacnoise était plus une ville qu’un monastère en raison de sa population laïque, les bâtiments et les maisons domestiques étaient construites en bois ce qui fait que plus rien n’a survécu. Des traces de ces constructions ont été retrouvé suite à des fouilles archéologiques ainsi que des traces des premières églises qui étaient aussi en bois et qui fut remplacé par de la pierre à partir du 10 ième siècle.

Le monastère abrite des richesses qui vont attirer la convoitise des rois irlandais des anglo-normands et bien entendu des vikings qui vont le piller et bien sûr l’incendier et cela pas moins de vingt-six fois entre 841 et 1204. En 1552 c’est la garnison anglaise d’Athlone qui ruinera et détruira le monastère Clonmacnoise qui ne s’en relèvera jamais.

1877 est l’année où Clonmacnoise devient monument national géré par le Service des travaux publics.

Les trois croix du site sont désormais hébergées dans le centre audiovisuel, ce sont des répliques qui sont désormais érigées sur les lieux d’origines.

Parlons maintenant de tous ces édifices qui sont encore présents sur le site :

Les croix pour commencer si vous le voulez bien !

La croix des écritures  :

C’est une des plus belles croix d’Irlande qui est survécu, elle mesure 4 mètres de haut. La tête en forme d’anneau ainsi que la colonne sont gravées dans un blog de grès aux alentours de l’an 900 après J.C. Sa surface est divisée en panneaux de scènes religieuses. La Crucifixion, le Jugement dernier et le Christ dans la tombe sont d’origine biblique.

 

 

Il est supposé que la scène inférieure se trouvant sur la face Est de la colonne montrant un ecclésiastique sur la gauche et un guerrier sur la droite qui enfoncent une longue perche dans le sol serait Kieran et Diarmuid Mac Cerbhaill en train de dresser cette croix. La croix fut dressée à l’ouest de la cathédrale. La réplique se trouvant devant les ruines de la cathédrale, est une excellente copie.

La Croix du Sud :

La croix est haute de 3.7 mètres et est également en grès, sa tête est aussi en forme d’anneau. La croix est principalement recouverte d’ornements abstraits.

Une scène de crucifixion qui devrait se trouver sur la tête de la croix se trouve sur le bas relief.  La croix pourrait dater du début du 9 ième siècle et semblerai appartenir au groupe des croix d’Ahenny.

La Croix du Nord :

Il n’y a que la colonne et le socle qui ont survécu. La colonne est en calcaire et gravée sur trois faces d’ornements abstraits.

Le socle est une meulière réutilisée. La croix serait datée de l’an 800 environ.

Les pierres tombales :

De nombreuses pierres tombales datant du 8 ième au 12 ième siècles se trouvent sur le site de Clonmacnoise.

Au centre des visiteurs certaines de ces tombes s’y trouvent où sont gravées différentes croix.

 

Les temples :

Temple Dowling et Temple Hurpan :

Ces deux églises sont jointes, l’église située à l’ouest qui fut agrandi vers l’ouest justement et dont la toiture fut remplacée également porte le nom du bienfaiteur Dowling. la partie Est du temple est en fait une ancienne église datant du 11 ième siècles. Le temple Hurpan fut ajouté aux environ de 1700.

Temple Melaghlin :

Le temple fut construit aux alentours de 1200, sa structure  est rectangulaire et il est associé à la famille Melaghlin, descendants des rois de Meath.

Temple  Ciarán :

L’église est la plus petite de toutes les églises de Clonmacnoise où repose Saint  Ciarán. les fondations de cette église datent du 10 ième siècle. Les fondations du temple Kelly sont encore visibles à l’ouest de l’église  Ciarán, l’église Kelly date de 1167 à la place d’un édifice en bois.

La Cathédrale :

La cathédrale (ou daimliag en Irlandais ce qui signifie église de pierre par opposition aux premiers édifices en bois) a été construite en 909  par Flann Sinna Roi de Tara et l’abbé Colmán.

La Cathédrale est la plus grande de Clonmacnoise.

Temple Finghin :

L’église est la plus proche de la rivière Shannon, c’est un édifice romane avec un beffroi entier sur la tour ronde joint à l’intersection de la nef et du choeur.

La construction semblerai avoir été exécuté entre 1160-70. Le choeur aurait subi des dommages suite à un incendie à un moment non certifié. La partie intérieure enduite de chaux fut rénovée par la suite.

Temple Connor :

 

La petite église datant de 1200 possède un toit et est utilisée par l’Eglise d’Irlande depuis le 18 ième siècle.

La tour ronde :

La tour ronde est très typique des beffrois indépendants ou des tours rondes si spécifiques des sites religieux irlandais.

La porte se trouve bien au-dessus du sol ce qui est souvent le cas, celle-ci est un arc semi-circulaire. La partie supérieure a en grande partie disparue.

La tour fut construite en 1124 par Turlough O’Connor et O’Malone, le successeur de Kieran. Elle fut abîmée en 1135 par la foudre. La partie supérieure qui représente huit ouvertures est plus récente.

Le Château :

Les vestiges d’un château se trouvent près de la rivière Shannon et à l’ouest de Clonmacnoise, il aurait été construit en 1214 par le gouverneur général d’Irlande. L’on suppose sa destruction délibérée en 1300.

Voilà, je vous laisse observez les photos, lire l’article et si vous avez des commentaires n’hésitez pas surtout !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Monast%C3%A8re_de_Clonmacnoise

http://fr.wikipedia.org/wiki/Kieran_de_Clonmacnoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *