Quand vous entrez dans l’enceinte du Château de Vincennes vous ne pouvez ignorez la Sainte-Chapelle.

L’édifice fut fondé en 1379 sur la demande de Charles V, la Sainte-Chapelle peut être nommé ainsi, car le château de Vincennes possédait quelques pièces des reliques de la passion du Christ. L’édifice ne comporte qu’un seul niveau de 20 mètres de hauteur comparée à la Sainte Chapelle qui se trouve au Palais de la Cité à Paris.

La Sainte-Chapelle de Vincennnes est de style gothique flamboyant, vous pouvez découvrir la rosace  style flamboyante situé au dessus de la porte d’entrée, vous partez du centre du vitrail et observez les branches,  les pétales sont courbées et non droite, donc flamboyant

Raymond du Temple et Pierre de Montereau sont les architectes qui se baseront sur les plans de la Sainte-Chapelle du Palais de Paris.

Quand Charles V décédera en 1380, les travaux ne vont point s’arrêtés et c’est son fils le roi Charles VI qui prendra la suite. Le choeur, la sacristie, les deux oratoires et le trésor contenant les relique de la passion seront achevés sous son règne. L’édification de la nef aux proportions gigantesques  se poursuit. Les travaux ne s’arrêterons pas malgré les différents r qui régneront.

 

La décoration extérieur date essentiellement de la période 1390-1410, ainsi que le décor  sculpté intérieur, vous pourrez remarquer le décor des fenêtres qui passe du gothique rayonnant dans le choeur au gothique flamboyant dans la nef ce qui prouve l’évolution du chantier depuis son  début par le chevet. C’est en plein XVe siècle que sera bâtie la façade ouest qui montre bien l’architecture flamboyante. La façade  sera terminée sous le règne de  Louis XI vers 1480. Louis XI confirmera les privilèges de la Sainte-Chapelle octroyés par ses  prédécesseurs  en 1474 par ses lettres patentes.

Guillaume Dubois l’aumônier ordinaire du roi François Ier fut le trésorier de la Sainte-Chapelle du  château de Vincennes pour finir chantre de la Sainte-Chapelle de Paris.

Henri II fait transférer le siège de l’Ordre de Saint-Michel  du Mont-Saint-Michel à Vincennes pour plus de facilitée. Le choeur abrite les réunions pour cela il est fermé par une cloison de bois et dispose des quatre-vingts stalles des chevaliers de l’ordre dont le grand-maître est le roi Louis XI. C’est Francisque Scibec célèbre sculpteur italien qui le réalisera.

Charles Carmoys peint la voûte  et la décore des initiales H ET K ( Henry II et Catherine de Médicis). Vous trouverez aussi dans le décor des croissants de lune qui se mélange aux initiales, il est aussi certain que ces croissants de lune se trouvaient également sur les vitraux des fenêtres d’après des dessins de la fin du XVIIe siècle. La lune était une allusion aux deux devises successives du roi Henri II, mais aussi une évocation discrète à la maîtresse du roi, Diane de Poitier.

Pour mettre fin au décor  intérieur de l’édifice  Philibert Delorme  commande   en 1551 à Nicolas Beaurain, peintre verrier, les vitraux  qui furent poser entre 1556-1559. Les décors intérieurs seront finalisés en 1551. L’édifice sera inauguré en 1552.

Vous découvrirez dans l’oratoire nord un monument funéraire celui du Duc d’Enghien qui fut fusillé dans les fosses du château le 20 mars 1804 suite aux représailles à un attentat royaliste  contre Napoléon.  Il fut enterré à l’endroit même ou il fut tué.

Louis XVIII décide en 1816 de transférer la dépouille du Duc dans la Sainte-Chapelle. Le monument commémoratif est dressé et achevé en 1825  trois ans après la mort de l’auteur le  sculpteur  Louis-André Deseine.

Le monument à l’origine est dressé contre le mur du chevet de la Sainte-Chapelle, mais en avril 1852 Louis Napoléon Bonaoparte soucieux de faire oublier les conditions de l’exécution du Duc d’Enghien , décide de le faire enlever de la Sainte-Chapelle et le fait installer dans l’ oratoire nord.

C’est un monument impressionnant je vous l’avoue, vous avez l’Eglise et le Duc (2.50 mètres de hauteur) et aux pieds la France et le Crime (2.20 mètres de hauteur). Une plaque de marbre est disposé devant le monument  funéraire.

La tempête du 26 décembre 1999 fit ravage, le vent a traversé à 200 km/h la Sainte-Chapelle, détruisant les vitraux des baies de la nef qui avaient été refaits après leur destruction lors de la dernière guerre.

 

Le vent a en outre provoqué un effet de tambour mettant les voûtes en vibration, faisant tomber de nombreux joints et provoquant d’importantes déformations.

4,284 millions d’euros seront nécessaires pour les travaux de rénovation. Le bâtiment est à nouveau ouvert au public depuis septembre 2009.

Comme toujours vous pouvez laisser des commentaires !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte-Chapelle_de_Vincennes

 

Une réponse à La Sainte-Chapelle de Vincennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *