4301372

 

Nous allons continuer notre voyage sur les traces des monarques de France. Louis Ier dit « le Pieux » (et même parfois « le Débonnaire »), fils de Charlemagne et de Hildegarde, né en 778 à Cassinogilum.

Louis I est le quatrième fils de Charlemagne et son sixième enfant. Charlemagne ayant eu plusieurs épouses, Louis I est donc le cinquième enfant des neuf enfants de sa seconde épouse Hildegarde de Vintzgau mais également le troisième fils de la reine.

Charlemagne se sera pas présent au moment de la naissance de Louis, étant parti en expédition en Espagne. C’est l’été 778 que Louis verra le jour, Hildegarde mettra au monde des jumeaux Louis et Lothaire, mais Lothaire décédera.

Louis n’a que  trois ans quand son père décide de le faire couronner roi des Aquitains et ce fut par  le pape Adrien Ier, Pépin le troisième fils de Charlemagne sera lui couronné roi d’Italie. Cela se passe au cours de la célébration de la fête de Pâques en la ville de Rome.  Arnold tuteur du petit Louis l’accompagnera en Aquitaine et cela malgré le  jeune âge de ce dernier.

Jusqu’en 790 le gouvernement  est assuré par Charlemagne qui nommera des comtes francs. Louis  jouera un rôle dans le gouvernement de son royaume par la suite. Il est entouré par plus d’une personnalité du royaume d’Aquitaine comme  Benoît d’Aniane, son conseiller , Bégon, son gendre à partir de 806 et Hélisachar, son chancelier en 814.

Charlemagne lui demandera de venir le rejoindre à la cours, à plusieurs reprises, comme en 791 où Charlemagne l’armera d’une épée. En 795 Louis épouse Ermengarde de Hesbaye , elle lui donnera  cinq enfants : Lothaire  (795), Pépin  (797), Louis  (806) et deux filles: Hildegarde et Rothrude.

Louis prend part à plusieurs expéditions militaires à partir de 790. Au côté de son frère Pépin il sera envoyé dans une campagne contre le duché de Bénévent (Italie).

Ce sont les sièges contre l’Espagne qui retiendra notre intention, le siège de Huesca en 797, le siège de Barcelone puis la prise de la ville en 800-801, Louis sera à la tête de l’armée franque. Il échouera contre Tortosa en 809 avant de gagner en 811.

Louis obtiendra en 806  l’Aquitaine, les régions de l’ancienne Gaule au sud du plateau de Langres (royaume de Bourgogne, Provence), ses frères auront aussi leur part du gâteau si l’on peut dire, mais n’en profiterons pas longtemps, puisqu’ils vont décéder en 810 et 811.

C’est en 813 au mois de septembre que Charlemagne va couronner son fils qui fût proclamé empereur par l’assemblée des grands. Louis qui est reparti en Aquitaine après son couronnement ne reverra plus son père. C’est en 814 que Louis qui se  trouve dans son palais de Doué-la-Fontaine apprend la mort de son père.

Après un voyage d’un mois Louis revient et  procède à de nombreux changements, que cela soit dans le personnel dirigeant, où ceux de Charlemagne sont évincés pour promouvoir à leurs places ceux de Louis. Il va aussi renvoyer de nombreuses femmes du palais, ses soeurs feront partir de ses renvoie, elles seront placées dans des monastères.

Louis ne portera qu’un seul titre celui d’empereur, il refuse de porter les titres son père qui sont : roi des Francs et des Lombards. En 816 le 5 octobre il sera couronné et sacré à Reins par le pape Etienne IV. De nombreux rois de France suivrons le même chemin après lui.

L’empereur décide de ne pas partager en part égal l’empire à ses trois fils, pourtant le partage égale était exécute depuis l’origine de la monarchie franque. Louis ne le fera pas ainsi bouleversant tout. Son fils aîné Lothaire deviendra congérent de l’Empire, ses deux autres fils Pépin et Louis, recevrons l’Aquitaine et la Bavière. En agissant ainsi, Louis se prononça en faveur de la nouvelle conception ecclésiastique de l’Empire.

Bernard roi d’Italie  neveu de Louis  et bien évidemment petit-fils de Charlemagne, gagnera la Gaule  où il recevra le soutient  Théodulf, évêque d’Orléans, il est opposé au choix de son oncle. Mais Louis réussira à mater l’insurrection. Bernard est prisonnier à Aix, condamné à mort il sera gracier par Louis le Pieux. Il subira tout de même le châtiment de l’aveuglement et en mourra deux jours plus tard. Louis le regrettera et quatre ans plus tard fera publiquement pénitence poussé par l’abbé d’Aniane. Cet acte fera  penser aux aristocrates nobles francs que l’empereur est faible et que seuls les ecclésiastiques forment le rempart à la prise du pouvoir de l’aristocratie.

Louis perdra son épouse Ermengarde à Anger lors d’une campagne contre les Bretons. Il se remarie avec Judith de Bavière en 819. De ce mariage viendra au monde une fille Gisèle et un fils Charles né en 823 ( futur Charles le Chauve).  La naissance de Charles remet en cause la décision du partage de Louis en 817.  Judith décide de s’allier à Pépin et  louis , ainsi qu’ à une partie de l’aristocratie pour réclamer le partage égale pour tous les fils.Mais c’est deux clans qui vont se former , un pour Judith , un pour Lothaire . La conclusion sera la préparation des révoltes par l’aristocratie.

Lothaire ne veut aucune modification des décisions de 817, il formera un parti de l’unité impérial, plusieurs évêque de Gaule en feront partis, ainsi que des comtes comme  Hugues de Tours (son beau-père), Matfrid d’Orléans et Lambert de Nantes.

Judith facilite l’ascension de sa famille : : sa mère devient abbesse de Chelles, son frère Rodolphe abbé de Saint-Riquier et de Jumièges ; son frère Conrad devient abbé de Saint-Gall et épouse une fille d’Hugues de Tours ; sa sœur Emma épouse (827) Louis de Bavière.

Bernard de Septimanie devient un des principaux conseillers de l’empereur suite à son action pour défendre Barcelonne contre les Musulmans de Cordoue en 826 et sans aucun renfort, pourtant envoyer par l’empereur qui n’arriveront pas. Bernard de Septimanie  devient  un soutien de Judith et Charles.

Lors de l’assemblée annuelle en 829, Louis le Pieux modifie sa succession pour y intégrer Charles, qui se voit attribués des territoires en Alsace, Rhétie et Bourgogne, le résultat amènera Louis et Pépin à se rapprocher du parti de Lothair, qui privé de son titre de régent s’en  retourne  en Italie pour soumettre sa querelle au pape. Bernard devient chambellan et reçoit la responsabilité de l’éducation de Charles.

Bernard de Septimanie et Judith deviendront l’objet d’une campagne de dénigrement de la part des partisans de Lothaire dirigés par Wala suite à ces changements, ils sont accusés d’adultère, de sorcellerie ainsi que de tentative d’assassinat.

En 830 : Pépin et Louis s’emparent du palais impérial et de l’empereur qui sera  contraint d’ enfermer son épouse Judith dans un monastère, Charles lui sera confié à des moines. Bernard de Septimanie se réfugie dans ses domaines du midi. Lothaire, sous son contrôle d’empereur associé, maintient son père au pouvoir. C’est la première révolte.

Louis le Pieux engage des négociations avec Pépin et Louis avec l’appui des évêques de Germanie, ses fils rompent avec Lothaire. En 830, Lothaire accepte de repartir en Italie. Louis se décide alors de rompre le partage de 817 et recoupe le territoire en quatre. Le partage est officiel en 831 : Lothaire garde l’Italie et conserve le titre impérial jusqu’à sa mort, Pépin, Louis et Charles se partage reste de l’empire. Les royaumes deviendront indépendants à la mort de Lothaire.

Cela n’empêche pas Pépin et Louis de continuer à s’agiter, l’empereur procède à la confiscation de leurs domaines

Judith entame une négociation avec Lothaire en 833, cela en vue d’un partage de l’empire entre lui et Charles. Louis devra encore affronter ses fils dans un lieu nommé le Champ du mensonge, Lothaire est à la tête d’une armée, soutenue par ses frères et accompagné du pape Grégorie IV. Ils vont réussir à faire capituler Louis. Judith est emmené en Italie et son fils Charles au monastère de Prüm.

L’empereur fait une pénitence publique dans l’abbaye Saint-Médard de Soissons devant une assemblée de clercs et de laïcs cela lui est imposé par son fils Lothaire qui est soutenue par les évêques de Gaule. Louis est obligé de confesser ses nombreux « crimes » et, cette fois, est contraint d’abdiquer la dignité impériale.Louis et Pépin ne sont pas satisfait des décisions de Lothaire en 833. Ils décident de reprendre les armes.
Louis le Pieux, Louis de Bavière et Pépin (avec Bernard) forment à nouveau une collision contre Lothaire il est contraint de repartir en Italie. Louis retrouve son titre d’empereur en 835.Charles se voit attribué un royaume à partir de territoire de la vallée de la Meuse en 837 par Louis le Pieux, en 838, Pépin décède et du coup l’Aquitaine revient à Charles. Les aristocrates aquitains ne seront pas heureux de cette décision.
Judith qui veut toujours que son fils accède au pouvoir, essaie de  rapprocher Charles et Lothaire, en 839 l’empereur lors de l’assemblée d’Aix leur accorde les territoires de l’est du Rhin. Ce qui a pour effet que l’ennemi principal soit alors Louis de Bavière.
Tombeau_de_l'empereur_Louis_le_PieuxLors de préparatifs de campagne contre son fils, Louis le Pieux décède le 20  juin 840 dans une île de Rhin, il est inhumé dans l’abbaye Saint-Arnould de Metz auprès de sa mère. Cela n’empêchera pas ses fils de continuer leur querelle qui aboutira en 843 au traité de Verdun qui donnera un nouveau partage de l’Empire.Je vous laisse lire l’article tranquillement, si vous désirez rajouter des commentaires n’hésitez pas !

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_le_Pieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *