Commentaires récents

Suite à la mort de Clotaire I le Vieux, les quatre fils, Caribert, Gontran, Sigebert et Chilpéric effectuent un partage similaire à celui de 511 où les quatre royaumes ont été créés comportant pour capitales : Reims, Soissons, Paris  et Orléans, l’Aquitaine étant répartie séparément.

Clotaire I le Vieux ayant conquis le territoire burgonde, les frères l’incluent dans le partage. L’ensemble finit par donner : Sigebert à Reims, Chilpéricà Soissons, Caribert à Paris, Gontran à Orléans. l’Aquitaine est à nouveau répartie séparément.

En 567 Caribert meurt et sa part est partagée entre ses trois frères : en particulier, Sigebert (Metz) reçoit Paris et Chilpéric (Soissons) Rouen.

À la fin du VIe siècle, deux nouvelles dénominations apparaissent: Austrasie pour le royaume de Metz et Neustrie pour le royaume de Soissons et ses dépendances.

Sigebert et Chilpéric dans les années 560 épousent les deux filles du roi wisigoth d’Espagne Athanagild.
Brunehilde (Brunehaut) devient l’épouse de Sigebert et Galswinthe l’épouse de Chilpéric.

Mais Chilpéric est amoureux d’une concubine qui se nomme Frédegonde. Galswinthe ne le supporte pas et demande à être renvoyée à Tolède. Elle sera assassinée vers 570 et l’on soupçonnera son époux d’être l’auteur du crime.

Brunehilde demandera réparation à Chilpéric, qui acceptera de payer une compensation (wergeld), avant finalement d’entrer en guerre contre son frère Sigebert.

Chilpéric sera assassiné en 584, son frère Sigebert l’avait également été en 575. Brunehilde fut emprisonnée avant d’épouser un fils de Chilpéric.

Frédegonde fera assassiner les enfants que Chilpéric avaient eu avec Audève : Mérovée et Clovis. Cependant, cela ne lui portera pas chance: ses propres enfants meurent tous très jeunes et elle soupçonnera toujours les conditions des décès.

Lorsqu’un fils vit le jour en 584 il ne porta pas de nom à sa naissance , par superstition et pour le protéger. Il fut élevé en secret en Artois dans la villa royale de Vitry: ce sera Clothaire II le Jeune ( 584-613-629).

Épouses :

  • Haldetrude,
  • Bertrude,
  • Sichilde (ou Sicheut )

Fils du roi de Neustrie Chilpéric Ier ( 523-584) et de Frédegonde, il est roi des Francs de 613 à 629 .

Clotaire II est âgé de 4 mois quand son père Chilpéric meurt et 13 ans au décès de sa mère Frédegonde.

Il gouverne la Neustrie et essaie de conquérir l’Austrasie et la Bourgogne, mais échoue et doit céder une partie de son royaume à ses cousins Thierry, roi de Bourgogne et Théodebert, roi d’Austrasie lors de la bataille de Dormelles. Il ne lui reste plus que les régions de Beauvais, Amiens et Rouen.

Clotaire décide de se rapprocher de son cousin Thierry et devient le parrain d’un de ses fils qui reçoient le nom de Morévée en 607, le nom même du fis de Clotaire mort en 604.

En 610 une véritable guerre commence entre les deux frères Théodebert et Thierry.

Thierry décide de se rapprocher à son tour de Clotaire en lui demandant de l’aider à vaincre son frère. En échange il lui promet de lui rendre le Nord de la Neustrie qu’avait reçu Théodebert en 600.

Lors des batailles de Toul et de Tolbiac, Théodebert est vaincu en 612. Théodebert est exécuté ainsi que ses enfants . Thierry réunit à nouveau l’Austrasie à la Bourgogne.

Comme promis Thierry rend à Clotaire le Nord de la Neustrie avant d’essayer de conquérir la Neustrie. Il meurt de dysenterie à Metz en 613.

Brunehilde place son arrière-petit fils Sigebert II sur le trône d’Austrasie.

(Un petit rappel : Sigebert est le fils de Thierry II petit fils de Brunehilde . Thierry est le fils de Childebert II fils de Brunehilde.)

Mais les nobles austrasiens n’acceptent pas cette décision et font appel à Clotaire II. Celui-ci envahit l’Austrasie. les enfants de Thierry sont tués , ainsi que Brunehilde qui est accusée d’avoir tué 10 rois. Reconnue coupable , elle sera supliciée pendant 3 jours en étant livrée aux exactions de l’armée de son vainqueur, avant de mourir attachée à l’arrière d’un cheval sauvage. Seul Mérovée le filleul de Clotaire est épargné.

Clotaire deviendra le roi des Francs en 613 et règnera jusqu’en 629.

Clotaire II fut un des rares rois mérovingiens à ne pas être polygame. Il fut fidèle à Bertrude jusqu’à son décès en 618. Puis il se remaria à Sichilde. Il respectera l’Église et ses représentants pour ne pas les avoir en ennemis. Il essaiera de se composer l’image d’un roi pieux.

Clotaire sera inhumé en la basilique Saint-Vincent de Paris, tout comme son père.

 

Je précise que dans l’article je vous parle de la  compensation  (wergeld) et que le mot exacte est composition, mais pour faciliter la compréhension du texte j’ai opté pour compensation.

 

Je vous laisse les liens de mes recherches.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Clotaire_II

http://fr.wikipedia.org/wiki/Haldetrude

Liste des monarques de France – Wikipédia

Généalogie des Rois de France et épouses Royale : Claude Wenzler : Editions Ouest-France

2 réponses à Clotaire II

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *